Une bombe d’un autre genre

Depuis une semaine, ma fille regarde mon ventre, sévèrement : « Maman, tu sais, il faudra quand même que tu manges un peu plus pour faire grandir ton bébé! »

…? Quel bébé…?

En y pensant, c’est vrai, tiens, j’aurais pas dû avoir mes règles, moi? Mais elle ne devraient pas tarder à arriver, vu le mal de ventre…

Mais vu mes dernières analyses, ma thyroïde qui déconne depuis l’accouchement, apparemment ça PEUT retarder les ragnagnas.

Et puis, non, ce serait quand même complètement énorme. Que dirait l’Homme? Evidemment, il plaisante souvent sur le sujet, mais il dirait QUOI, si ça arrivait vraiment? Non, non, non. N’y pensons pas.

En même temps, je suis INCAPABLE de me séparer des petits vêtements de bébé qui s’entassent partout et qui prennent une place de dingue. Quand j’ai commandé les petites boîtes Minilabo pour les remplir avec les trésors de mes petits, j’ai commandé… une troisième boîte. Je ne sais même pas pourquoi. Un acte irréfléchi…

Voilà. Et ce matin, je suis allée chez ma Docteure, pour qu’elle me donne l’ordonnance pour re-vérifier cette thyroïde déconnante. Je lui parle de mon retard. Elle me dit « Aaaaah… c’est bien ce qui me semblait… Allongez-vous que je regarde! »

Regarder quoi???

Le temps qu’elle enfile son gant, gloups, j’ai compris. Bon. Ben allons-y alors.

« Aaaah oui, effectivement… Hmmm…Hmmmm…. C’est quand vos dernières règles déjà? »

30 Avril, pourquoi?

Parce que vous êtes enceinte. A confirmer, bien sûr, mais je suis sûre de moi.

Enceinte?????????????????

Dans le brouillard complet, j’ai entendu la moitié de son discours : toxo…….viande bien cuite……. RV écho……… choisir maternité….. » et moi, je pensais en boucle : comment je vais l’annoncer à l’Homme???

Je lui ai tendu mon chéquier pour qu’elle se paye, car j’étais bien trop émue, et chamboulée.

L’Homme est arrivé, à midi. J’ai pas pu lui dire, mais il a deviné. Il m’a pris dans ses bras, et on a discuté, longtemps, longtemps. On ne sait toujours pas comment on va faire, pratiquement, financièrement, mais une chose est sûre, c’est notre bébé, et il est hors de question qu’on le tue.

Voilà, en gros, l’année prochaine, on sera… 8 à la maison. Gloups.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :