Les invasions du vendredi

Vendredi, jour de changement de résidence pour les enfants de Monsieur. De 4 à la maison, on passe à 7, et même 8 avec le chien. Car le chien est, lui aussi, en résidence alternée. Le vendredi soir, donc, c’est la mini-tornade à la maison, et il faut changer nos petites habitudes…

Miss belle-mère, que j’adore lire, a très bien décrit ce moment où arrivent les enfants de l’autre, et les sentiments ambivalents qu’on peut ressentir (http://missbellemere.wordpress.com/2012/12/10/linvasion-du-vendredi-soir/ ) et je ne pourrai m’exprimer mieux qu’elle. On est heureux de les retrouver, mais… on est bousculé intérieurement.

Car oui, la semaine où les enfants ne sont pas là, on est plus tranquilles, il ne faut pas le nier. Monsieur est plus serein, plus détendu, et moi aussi, du coup. On parle plus librement, on se retrouve en amoureux le midi…

Je pense que ce n’est facile pour personne, et eux les premiers. Car je suis persuadée qu’ils le sentent, ce petit moment de flottement. Pourtant, vraiment, on est contents de les voir, ça n’a rien à voir. Mais quand même, le terme d' »invasion » qu’emploie Miss belle-mère est on ne peut plus exact.

Chez nous, il y a l’invasion du vendredi soir, mais il y a aussi les « mini-invasions », quand ce n’est pas la semaine chez nous, que je suis détendue, dans le canapé, et que subitement, un bruit venant de nulle part, une porte qui s’ouvre en trombe, et une Bellefille qui arrive, tout sourire, en disant qu’elle a oublié son lisseur/son livre/ses affaires de sport… Là, j’avoue que dans ces moments-là, j’ai les poils qui se hérissent, et je ressens cette arrivée à l’improviste comme une intrusion extrêmement agressive.

Lorsque Monsieur habitait encore son appart, avec les enfants, la porte d’entrée était rarement fermée, et comme l’appart de leur mère se trouvait à quelques mètres seulement, les ados avait pour coutume de naviguer entre les deux sans que personne n’y trouve à redire.

Si j’étais prévenue de ces arrivées impromptues, je pense que ça ne me poserait aucun problème. Alors, je tente le subtil : « Tu as prévenu ton père que tu venais? ». Le message semble passé, mais à moitié, car maintenant, Bellefille arrive en me disant « J’ai envoyé un texto à papa pour dire que je venais! ». Sauf que ben, le texto, elle l’envoie alors qu’elle est quasi devant la maison, et puis son père regarde rarement son téléphone. Donc elle a peut-être « prévenu », mais moi, je ne suis jamais au courant!

Evidemment, je culpabilise de réagir ainsi. Pourtant, je pense que mon sentiment est légitime. D’autant plus que quand je suis seule à la maison, j’ai tendance à flipper au moindre bruit, et entendre des bruits de porte et de pas, ça suffit parfois pour déclencher une crise d’angoisse…

Quant à ma fille, elle passe parfois le week-end chez son père (quand il n’a rien de mieux de prévu……). Lorsqu’elle revient le dimanche soir, je ressens également ce sentiment d' »intrusion », même s’il est moins fort, et mêlé à la joie de la revoir/le soulagement de la récupérer entière etc… J’aimerais bien savoir comment Monsieur, lui, vit ce retour, si lui aussi se sent dérangé, s’il doit changer ses habitudes…

Ce sont des moments qui ne sont pas faciles. Une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre, on a à peine le temps de se poser qu’il faut déjà songer à repartir. Je pense que pour les enfants, c’est très stressant. Aux Etats-Unis, il parait que dans beaucoup de familles, ce sont les parents qui changent de résidence. Si j’en avais les moyens, je trouve que c’est une solution intéressante, à tester. Les enfants ne sont pas ballotés… En même temps, c’est comme si les enfants étaient « chez eux », mais pas les parents.

Ce Vendredi, nous avons eu un changement de résidence un peu spécial, puisque le seul à être venu chez nous est… le chien…

Bellefille1 est chez son copain, Bellefille2 et son jumeau, pour rappel, ne veulent plus venir, il n’y a que le chien qui daigne venir nous voir. En même temps, à lui, on ne demande pas son avis!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :