Les faire-parts

J’ai l’impression de parler toujours de la même, mais bon, comme c’est la seule qui vient… J’ajoute aussi que souvent, ça « se passe bien » entre nous, mais que parfois, j’ai juste besoin de vider mon sac car vivre avec un ado, c’est un peu comme vivre en coloc’ avec des colocataires qu’on a pas choisi. C’est vraiment différent de vivre avec un enfant qui n’est pas le sien, mais qui est encore enfant. A celui-là, on pardonne, on excuse beaucoup plus.

En ce moment, je travaille sur les faire-parts. Oui, je sais, je suis très en retard! J’espère arriver à les envoyer avant le premier anniversaire du petit Prince! Comme j’adore faire des trucs « avec mes mains », j’ai choisi de faire quelque chose de très personnel. Ce sera magnifique, mais y’a encore beaucoup de boulot.

Bellefille1, qui elle aussi a la fibre manuelle, a proposé d’aider. Bien sûr, j’ai accepté. Il était convenu qu’on les ferait telle semaine, juste après nos vacances. La veille de cette semaine, j’ai appris que finalement, Bellefille1 partait chez son copain, et n’était donc pas là. J’ai donc commencé toute seule. J’ai pas eu de message evidemment, du style « désolée, on devait faire les faire-parts, mais je pars chez mon copain ». Je dois trop demander… Bref.

Puis elle est rentrée. Et m’a vue m’affairer sur les faire-parts. A rodé autour de moi en disant « Halala, ça a l’air d’être du boulot… »

Ouech.

Puis, le lendemain ou sur-lendemain, je ne sais plus… « Je peux t’aider si tu veux. »

Ok.

« Mais avant je prends ma douche »

Ok.

Puis plus de Bellefille1 pendant 2-3 heures. Après, je devais partir faire un truc, donc j’ai arrêté.

Ou alors « Demain matin je t’aide si tu veux. »

Ok alors.

Le « demain matin », pas de Bellefille1 jusque 12h15. Papa rentre à 12h30 pour manger…

Pas grave, demain alors.

« Ah mais demain je fais un truc avec ma mère. »

Voilà, ça a été comme ça pendant toute la semaine. J’ai avancé à mon rythme et j’ai laissé tomber l’idée d’avoir de l’aide (sauf Monsieur qui a bossé avec moi un soir).

Et puis un beau jour, je n’en crois pas mes oreilles : Chéri me sort « Tu sais, Bellefille1 voudrait bien t’aider à faire les faire-parts…. Elle attend que tu lui demandes…. »… Hein? J’entends bien, là? Elle lui a sorti qu’elle voulait mais que je ne la laissait pas, c’est ça?

Bref, pour la paix des ménages, j’ai réussi à trouver un moment où Bellefille1 était douchée/habillée/pas en mode textotage effréné/facebookage/visionnage de télé. Je lui ai donné un truc relativement simple à faire. Elle en a fait une petite heure, puis ça a été l’heure de textoter/facebooker/manger, elle s’est lassée, et j’ai continué toute seule.

Les fois d’après où j’ai continué, elle n’a pas cherché de nouveau à en faire.

Mais quand les faire-parts seront envoyés, elle pourra dire à qui voudra l’entendre qu’elle a « aidé à faire les faire-parts »!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :