Au début, il y avait…

Un soir d’ennui, un soir de curiosité.

Un soir d’humeur joueuse.

Un soir parmi tant d’autres passé à traînasser sur le MacBook, persuadés de ne pas risquer grand chose, planqués là, derrière l’écran.

Un texte, écrit à l’arrache, qui explique bien que de toute manière, ce n’est pas la peine d’espérer quoi que ce soit, puisque submergée de travail, puisque heureuse maman d’une toute-petite, puisque très-bien-comme-ça-merci.

Un mail.

Très vite.

Un mail un brin provocateur, un peu paternaliste, déjà protecteur. Tu cherches quoi, au juste? Je peux te donner des conseils, moi!

Une réponse, mi-amusée, mi-énervée.

Dans la foulée, encore une réponse.

D’autres mails. Des confidences. De l »humour. Une photo, dont on se fiche éperduement, même si on a l’impression que le monsieur a des traits pas… tibulaires du tout!

Un chat… il reçoit la photo de… ma fille. Je reçois… la remarque que je dois être folle… et son numéro de portable par la même occasion, avec la mention « quand tu veux ».

Les jours passent.

Encore des mails et des chats. D’autres confidences. Des… papillons dans le ventre…

L’envie de le voir, ou du moins, de l’entendre…

Des doutes… je suis prête, lui non. Il est prêt, je crève de trouille. L’envie devient besoin, irresistible. Qui qu’il soit, j’ai cet élan, ce besoin de lui prendre la main, de le serrer contre moi.

Encore des doutes… existe-il vraiment? Vais-je le voir un jour?

Un soir, j’ose le plongeon dans les eaux inconnues… un SMS! Réponse quasi-immédiate.

Un échange virevoltant, désorganisé de mails, de sms. On s’appelle. Quoi, maintenant? Non, je n’y arriverai pas. Dommage…

J’ai peur… très peur…

Lui aussi.

Je suis prête…

Il dit qu’il m’appellera demain.

Argh. Je suis prête là tout de suite!

Alors… mon téléphone lui joue un sale tour, et l’envoie sur messagerie.

Je vais mourir.

Plus tard, car maintenant, mon téléphone sonne vraiment.

Sa voix. Sa voix. Oh putain, cette voix. Fou-rire monumental de soulagement. On est si bêtes… Cette voix…

Quelque part dans la nuit, il me parle de… sentiments… Il dit exactement ce que j’ai sur le coeur.

Je suis amoureuse de sa voix, de son visage et de ses mains inconnus…

Epuisé de tant d’émotions, il s’endort, et je raccroche tout doucement…

Quelques heures plus tard, il est là, derrière ma porte. Je sais que lorsque j’ouvrirai, et qu’il plantera ses yeux dans les miens, rien ne sera plus comme avant… Mais je suis prête.

Il paraît que je lui ai pris la main pour l’attirer contre moi. Tout est flou.

Vague souvenir du temps qui s’arrête. Le coup de foudre. Quelque part pendant la soirée, je réalise vaguement qu’il est terriblement beau. Je suis dans ses bras, enfin à ma place.

Je veux qu’il reste. Mais pour cela, il faudra négocier un petit peu (pas beaucoup!)

A peine 3 semaines plus tard, aussi fou que cela puisse paraître, nous sommes très déçus…

Nous sommes Dimanche matin, tous les deux blottis sous la couette, et le test est négatif.

Très déçus…

Mais lui, est motivé. Il me chuchote qu’il suffit de le vouloir très fort. Que notre histoire le mérite. Je fais semblant de le croire…

Un petit mois plus tard, je dois admettre qu’il avait raison!

Voilà comment nous avons décidé, lui et moi, de jeter pêle-mêle dans une valise nos espoirs les plus fous, nos rêves les plus insensés, son chien, son chat, ses trois ados, ma petite folle de deux ans et demie, le petit ventre qui commence à déborder de mon slim, et le tube de crème prévention-vergetures qu’il m’étale consciencieusement tous les soirs!

Notre petit bout de chou arrivera fin octobre. Pile pour les 3 ans de ma petite. Nous ne savons pas « ce que c’est ».

Enfin… si… Nous savons que c’est notre bébé d’amour. Le souvenir de nos premières nuits…

Et non madame, ce n’est pas un accident. Oui, madame, c’était voulu. Très, même. C’est con, hein? Ca bouscule tes idées reçues…

Même pas 6 mois de vie commune, quelques turbulences, mais la certitude infaillible pour nous que c’est ensemble qu’on a envie d’aller jusqu’au bout. Quoi qu’il arrive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :